Le cycle de vie de votre document de communication

cycle de vie documentationOn parle de cycle de vie d’un document du point de vue du lecteur. Il comprend trois parties : la phase de développement, le stade de la lecture, et l’étape de l’action.

Dans les articles précédents, nous avons abordé la définition de l’objectif et celle des cibles. Ces deux aspects font références à la phase de développement ou encore de rédaction du document. La phase de développement implique la personne qui conçoit le document, les publics primaires et secondaires destinataires, et celui qui rédige. L’étape de lecture implique les publics primaires et secondaires, et l’étape de l’action implique les lecteurs ciblés et même d’autres publics (des auditoires tertiaires) qui pourraient être touchés par ce qui est écrit dans le document.
Stade de développement : Dans le stade de développement le rédacteur doit avoir des contacts fréquents ou se rapprocher le plus possible de ces cibles. L’approche QQQOPC (Qui, Quoi, Quand, Où, pourquoi et comment) est utile ici. Par exemple, pour la vente d’un produit, le commercial doit collecter des informations sur l’entreprise de sa cible, afin d’effectuer une proposition convaincante, encadrée, pertinente.

Viennent ensuite la phase de la lecture et de l’action de votre destinataire.

Étape de lecture : Cette phase correspond au moment où votre interlocuteur reçoit votre message et le découvre. Dans la phase de lecture du document votre lecteur va vient entre les différents niveaux. Si vous avez effectué un travail efficace précédemment, le lecteur doit être convaincu car vous vous adressez à lui, et vous répondez à sa problématique. Puisque vous l’appelez ensuite à l’action, voyons ce qui se passera.

Étape de l’action : Au stade de l’action vous inviter votre lecteur à faire des choix, s’engager sur une évolution future. Cette action, pour être efficace ne doit pas être très engageante. Elle doit intéresser votre lecteur et ne représenter aucun risque pour lui.
C’est pourquoi il est important de comprendre la motivation de vos cibles et d’effectuer sérieusement le travail prévu précédemment car il contribue à la définition d’éléments pertinents qui fonderont la base de votre relation client.

Toutefois, il y a des moments où vous ne connaitrez rien de vos lecteurs ou utilisateur de vos produits. En réalité, il n’est pas facile de comprendre ce que le public sait déjà ou veut. Dans ce cas, reposez-vous sur votre stratégie précise. Concevez un message générique en vous basant sur la description de vos cibles marketing. Le risque est que vous n’intéresserez que peu de publics, et donc vos retours seront faibles. Dans ce cas, appuyez-vous les faibles retours pour commencer par construire votre relation client.

Be Sociable, Share!